A propos…

QUI SUIS-JE ?

Je m’appelle Angie, je suis une « créative » et je possède ma petite agence de com.  Je suis sensible, curieuse, j’aime comprendre, j’aime découvrir des univers nouveaux. Je suis aussi soucieuse et fragile, quand la vie ne me ménage pas, quand on appuie là où ça fait mal.

Mais nous aurons tout le temps de faire connaissance durant cette « blog-aventure » !

POURQUOI CE BLOG ?

Parce que je vis ma vie spirituelle toute seule, dans mon coin, depuis longtemps et que cette solitude me semble aujourd’hui stérile.
Après-tout, je ne suis certainement pas la seule dans ce cas, alors pourquoi ne pas vous proposer mes idées, mes pensées, mes doutes, mes espoirs… pour que nous partagions nos expériences, pour que nous nous reconnaissions mutuellement ?

J’ai la foi, et ma foi est sincère, simple, sans fioriture. Je n’ai pas reçu d’éducation religieuse. Je n’appartiens à aucune organisation si ce n’est celle de la nature. Je me sens libre.

Libre d’imaginer : un Dieu ? une Déesse ? une force puissante qui organise le tout ? et pourquoi pas ?…
L’Amour inconditionnel des êtres, des choses, mêlés en une seule force qui nous guide vers un but inconnu ? et pourquoi pas ?…
Un être différent, aux pouvoirs incommensurables, surnaturels, qui nous aide à trouver nos chaussettes le matin et nous apaise quand on a de la peine ? et pour…quoi… pas !
Je peux imaginer une nouvelle « vie » après la mort. Je peux imaginer y retrouver les gens que j’aime, mes parents, mes amis. Je peux imaginer des mondes parallèles, aux univers différents avec des sensations nouvelles,  avec ses propres paysages, trois lunes et 2 soleils si je veux, ou alors, un monde où tout est bleu ou jaune ! où nos corps n’existent plus mais où nos âmes sont fluorescentes par exemple, comme dans Avatar… tout est possible, infini, quand on est libre de croire…

Oui ! Parce que j’ai la foi, parce qu’elle est devenu mienne, dans mon intimité, je peux y installer ce que je veux…

Et face aux mystères de la vie et de la mort, chacun est libre de croire ou non, n’est-ce-pas ? de croire en ce qu’il veut ? Peut-on croire un mensonge ? Oui bien sûr. Peut-on croire en ses propres mensonges ? Oh oui !

Mais là, il ne s’agit pas de mensonge parce qu’il n’y a pas de vérité. Rien n’est sûr, rien n’est su. Avons-nous une âme ? Y a-t-il un après la mort ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? On se love dans ce que l’on peut pour se réconforter.

Alors, je me suis donné la foie, je me suis autorisée à me réconforter à ma manière, sans loi ni cadre, et c’est là le sujet central de mon blog que je poste sur la toile, comme on jète une bouteille à la mer.